MINISTÈRE DE LA SANTE DE LA PROTECTION SOCIALE ET DE LA SOLIDARITÉ NATIONALE

Sceau de Republique Gabonaise
Flash Infos

VALIDATION DE L’ATELIER SUR LA CARTOGRAPHIE DES FILETS SOCIAUX ET ANALYSE DES SYSTÈMES DE PROTECTION SOCIALE DE L’ENFANT AU GABON

Logo

Le Ministère de la Protection Sociale et de la Solidarité Nationale, en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance a ouvert dernièrement, au Complexe Social Benoît MESSANI GNANGUEGNONA de Batavéa dans le quatrième arrondissement de la Commune de Libreville, les travaux de l’atelier de validation sur le thème : La cartographie des filets sociaux et l’analyse du système national de protection sociale de l’enfant au Gabon.
Ces travaux, ouverts par le Secrétaire Général Adjoint Serge Alain ELIWANTCHONY ont été rehaussés par la présence du responsable de la Communication de l’Unicef au Gabon, Brahim Ould ISSELMOU.

La validation de l’étude et l’analyse faite sur la cartographie des filets sociaux à l’échelle nationale en plus de l’étude réalisée antérieurement en matière de solidarité nationale, constituent des préalables à la mise en œuvre effective du code de protection sociale au Gabon.

Intervenant à cette occasion, le Consultant National et Chargé de l’Etude Cartographie des filets sociaux, Jean Rodolphe NGUEMA a présenté les filets sociaux comme étant des aides multiformes que l’Etat octroie aux Gabonais Economiques Faibles (G.E.F), tout en faisant ressortir quelques écueils.

Pour lui « Il est important d’actualiser les fichiers des bénéficiaires de ces filets sociaux pour extirper tous ceux qui ne répondent plus aux critères et prendre en compte les nouveaux Gabonais Économiquement Faibles. Il y a également l’absence d’un cadre juridique de coordination de l’activité de protection sociale au niveau du pays », a-t-il précisé.

C’est donc pour combler cette insuffisance que la Direction Générale de la Protection Sociale avec l’appui financier de l’UNICEF s’est proposée de réaliser une étude consistant à cartographier les filets sociaux au Gabon d’une part, et à analyser le système national de protection sociale de l’enfant, d’autre part. 
Selon le responsable de la Communication du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), Brahim Ould ISSELMOU « La réalisation de ce projet est l’aboutissement d’un partenariat entre le Ministère en charge de la Protection Sociale, l’UNICEF, la société civil et les autres ministères. Les défis à relever portent sur les axes des services sociaux, la coordination des interventions, la qualité des services et l’harmonisation des ressources.

Au moment où ce travail de recherche est adopté par les participants, le Secrétaire Général Adjoint Serge Alain ELIWANTCHONY note qu’ « Il a été constaté malheureusement que malgré les moyens déployés par les pouvoirs publics, l’on n’est pas parvenu à faire baisser le niveau de pauvreté au Gabon qui est de l’ordre de 32% de la population. Une situation qui s’inscrit en grande partie par l’absence des données relatives à la répartition des bénéficiaires des filets sociaux par province ou par département ».

Les recommandations issues des assises de cet atelier devraient indubitablement contribuer au renforcement du système de protection sociale des populations les plus vulnérables du pays.


Service Presse

Modifié : 28 / 12 / 2018